Droit de réponse de l’ASPAS

Suite à notre article concernant le Domaine de Valfanjouse, paru sur notre site en date du 10 novembre (https://www.lechasseurfrancais.com/chasse/laspas-depose-et-obtient-un-agrement-delevage-de-gibiers-85279.html), l’ASPAS met en demeure le Chasseur Français de publier le droit de réponse suivant :

« Réponse de l’ASPS aux accusation du Chasseur Français »

«  L’article anti ASPAS du « Chasseur Français daté du 10 novembre se base sur des propos mensongers prétendument issus d’une réunion d’information initiée par l’ASPS qui s’est tenue le 3 mars 2023 à la mairie de Léoncel, commune sur laquelle est situé le parc de Valfanjouse, un ancien enclos de chasse racheté fin 2019 par l’association.

C’est pour expliquer , voire associer les acteurs locaux à son projet de sanctuaire pour ongulés sauvages que l’ASPAS a initié cette réunion en y conviant la Mairesse Mme Jacqueline Charve et ses adjoints, ainsi que le président de l’association de chasse locale, M. Patrick Vassal. Le jour J, l’ASPAS découvre avec surprise la présence du vice-président de la Fédération des chasseurs de la Drôme, Michel Sanjuan. Si des notes ont pu être prises ce jour-là par les différents participants, aucun compte-rendu officiel n’a été rendu suite à la réunion, l’échange se voulant tout à fait informel et non décisionnel.

Au cours de la réunion, la vétérinaire à laquelle l’ASPAS a fait appel a pu faire un état des lieux détaillé et transparent sur la situation des animaux sauvages toujours présents dans l’ancien enclos. Outre la réussite quasi-totale des opérations de stérilisation, le déplacement d’une partie des daims vers un autre parc de vision, il a été question de Metastrongylus sp, un…Lire la suite sur Le chasseur français

Cet article a été publié en premier sur https://www.lechasseurfrancais.com/chasse/droit-de-reponse-de-laspas-86809.html?utm_source=rss_feed&utm_medium=link&utm_campaign=unknown